Quatre Clans, quatre espèces, mais une seule croyance...
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Ce forum est mis à l'arrêt, nous l'avons totalement refait. Je vous en prie, rejoignez-nous de nouveau à cette adresse ! Nous vous attendons avec impatience ! -> http://guerredesclansrpg2.forumactif.org/

Partagez | 
 

 La nuit s'abat sur mon être et y restera éternellement ... |Libre aux renards.

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La nuit s'abat sur mon être et y restera éternellement ... |Libre aux renards.   Sam 30 Mar 2013 - 17:50



Une étoile s'éteint éternellement.

Le vent souffle sur mon pelage, mordant ma peau par son froid glacial. Je suis malade et gravement, je le sais et je sais aussi que bientôt, je partirais à jamais. Je suis couchée sur un lit de mousse, la guérisseuse se tenant à mes côtés. Je ne prête même pas attention à ce qu'elle me fait, mon corps se laisse faire. Les odeurs des différentes plantes se mélangent, formant une senteur non pas écœurante comme on peut le croire, non, c'est assez agréable et zen. J'ai la tête sur mes pattes et je pleure silencieusement. Ici, ça sent la mort comme nul part. Ça sent ma mort. Oui, à plein nez.

Le mal blanc m'a frappé et les remèdes ne fonctionnaient pas. Ça n'arrive que rarement, pourtant. C'est ce que la guérisseuse m'avait affirmé. Moi, je la remerciais en profitant de mes derniers instants. Elle me laissait un peu moins d'une lune. J'hurlais parfois de douleur. L'air de rien, le mal blanc fait souffrir et ronge un être de l'intérieur sans qu'on s'en doute. Il ne m'a frappé que moi, je crois. C'est ça qui me rend heureuse. Je souris. J'avais envie de me déplacer, et par chance, la guérisseuse, Plume Rousse, me le permit. Je saisis cette chance en la remerciant, simplement. Mes pattes sont lourdes. Je me lève difficilement. J'ai mal mais j'endure. J'avance et salue tous les renards que je croise. Ils me regardent, un espoir de me voir soignée. Le désespoir dans mon regard indique que tout espoir est perdu, la lueur qui flamboyait il y a peu a été arrosée trop de fois, elle ne brûle plus. Cette flamme de vie qui n'est plus qu'une minuscule lueur s'éteindra bientôt, en m'emportant. Là, je croise Étoile Enflammée. Elle a sûrement des tonnes de questions mais je ne fais que passer pour rendre visite aux nouveaux nés, aux renardeaux en général. Les nouvelles têtes me plaisent. Certains viennent jusqu'à moi pour me mordiller, mais leurs crocs sont trop faibles pour me blesser. Je joue légèrement avec eux mais je suis fatiguée, très fatiguée. Je salue les reines et vais me coucher au centre du camp.

Ma tête sur les pattes au début, je relève la tête et regarde les légères illuminations dans le ciel, les étoiles qui ne sont encore que très peu visibles. Un soir bientôt, une nouvelle étoile apparaîtra. Je me lamente sur mon sort tout en restant positive. Oui, j'aurais servi mon clan comme il fallait que je le fasse. J'ai maintenant plus de 40 lunes, je crois. Mes articulations me font mal, j'ai combattu et surmonté des obstacles énormes dans ma vie. J'ai mal, je souffre, je pue la mort. Je vais vous parler de la vie, et de la mort, aussi.

La vie est une chose qui fait souffrir. C'est un cercle vicieux. Personne ne décide de vivre et personne ne décide de son avenir. Non, tout ça, c'est le hasard qui le fait. La vie, c'est quelque chose qui peut être très beau comme très moche. Elle peut vous apporter le bonheur comme le malheur, la joie comme la tristesse. Mais la vie, c'est une flamme brûlant en vous chaque jour, et qui ne s'éteindra qu'à un moment précis. Un moment, oui, mais lequel ? Vous ne le saurez jamais. Non, car se suicider serait avouer que la vie vous a vaincu. Qu'elle est plus forte que votre être, alors qu'elle ne fait que vous détruire ou vous faire plaisir, cela dépend de votre chance. Après tout, la chance, on ne l'a pas comme on la veut, alors l'avenir, notre vie, c'est la preuve que tout ça, c'est le hasard qui le fait. Ces paroles peuvent ne rimer à rien mais la vie ne rime à rien non plus. Elle est une chose qu'on nous donne et qu'on peut regretter mais en tout cas, la vie, c'est compliqué. On nous la donne en sachant les souffrances qu'on peut endurer, comme si ce fardeau nous était donné. C'est dur, très dur. La vie se finit toujours mal, car on finit par mourir. Toujours. Il n'y a pas d'exception. Parfois, on meurt dans t'atroces souffrances, comme si la vie ne nous en donnait pas assez. Parfois, on meurt comme on a vécu. Parfois, on meurt naturellement et parfois on meurt au combat. On finit tous par mourir, quoiqu'il en soit.

La mort, elle, peut être considérée comme une damnation ou comme une chance à saisir. C'est parfois mieux pour nous, parfois injuste. C'est souvent injuste mais on ne peut pas décider non plus. C'est aussi difficile que la vie mais c'est toujours mieux, enfin ... ça dépend, en fait. On peut aller dans un monde merveilleux, qu'on appelle "Paradis". Les souffrances disparaissent et toutes nos bonnes actions sont récompensées. C'est le repos éternel. Il est agréable, on est sur un nuage. On peut aussi aller dans un endroit horrible qu'on appelle "Enfer". C'est les démons qui y vont, les âmes cruelles, les âmes ayant fait des mauvaises actions, sans le regretter. Les âmes qui ont été obligées à faire les mauvaises actions sont jugées par on ne sait quel moyen. Dans tous les cas, la souffrance éternelle, c'est en Enfer. On m'a raconté qu'un loup aurait été condamné à se faire arracher le cœur chaque jour dans d'atroces souffrances par des aigles, ou des faucons parfois. Ils picorent les autres organes, picorent le cœur et l'emportent dans leur bec, s'en servant de nourriture. Mais comme il est mort et est condamné à y habiter pour l'éternité, son cœur repousse. Il souffre chaque jour, sans solution. On m'a aussi raconté qu'un loup devait lui amener une chèvre au sommet d'une montagne infernale sans jamais la manger ni même baver devant. Il devait juste l'accompagner, et même s'il ne pouvait rien manger, vu le désert qu'était cette montagne, il ne devait même pas y songer. Sinon, la chèvre se transformait en géant et le massacrerait. La mort est synonyme de bonheur parfois, de souffrance parfois. Dans le fond, pourquoi je vous raconte ça ? Enfin bon.

Je sens mon souffle qui se perd, cherchant la vie. J'hurle, Plume Rousse arrive accompagnée d'autres renards. Ils me regardent et sentent mon mal être. Mon regard perd cette étincelle. Il perd cette lueur, cette flamme qui brûlait autrefois. Mon caractère d'acier n'a pas su éviter cette remise à zéro de mon moral, cette maladie l'a touché. Cette maladie a touché tout mon être. Mon souffle, ma respiration est de moins en moins régulière. Elle cesse peu à peu, je ne sens plus mes membres, j'ai l'impression de n'être qu'une tête. Je bouge encore un peu, tremble, pleure, mais rien d'autre. Je n'arrive qu'à ça. Quelques renardeaux s'approchent et ont peur. Je veux les rassurer, leur sourit, me force à ne plus pleurer. Je regarde tous ces renards qui hurlent à présent. Certains, du moins. Je souris, hurle avec eux et m'éteint.

Mon âme vole à présent vers d'autres paysages, laissant mon corps sans vie au sol. J'aimerais rejoindre ce corps mais c'est impossible. Les yeux fermés, délaissé par là, mon cadavre n'est plus qu'une peau recouverte de poils. Certains renards ainsi que renardeaux se frottent contre ma fourrure et me pleurent, d'autres préfèrent s'éloigner pour je ne sais quoi. Une lueur, je l'approche. Des autres êtres, comme des mirages. Le Clan des Étoiles, cela va de soi. Ils m'accueillent, je m'installe, découvre, observe mon clan. Je veillerais sur eux, oui. Je veillerais sur eux.



PS : Je ne supprimerais pas ce compte mais Minuit Sans Étoiles cesse ici, je ferais un nouveau personnage sur ce compte qui ne sera pas une réincarnation, mais seulement quand j'aurais l'inspiration et que je serais prête, quoique ce choix est encore à voir.
Revenir en haut Aller en bas
Rubis Noir
Admin' folle et Lieutenante du Clan du Renard
avatar

Messages : 481
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 17
Localisation : Trouve-moi !!

Feuille de personnage
Âge (en lunes):: 16 lunes
Mentor/Apprenti:: Nuage de Feuilles
Avertissements:
0/5  (0/5)

MessageSujet: Re: La nuit s'abat sur mon être et y restera éternellement ... |Libre aux renards.   Lun 1 Avr 2013 - 8:21

Je m'étais proposé de partir en patrouille avec d'autres Renards du clan quand je m'étais aperçu que tout était à peu près en ordre au camp et que Étoile Enflammée pourrait prendre le relais d'organiser les prochaines patrouilles. Mais lorsque je sortis du tunnel menant à l'entrée du camp et que je sentis cette sensation familière sous mes pattes, je le regrettais. Et si le clan aurait besoin de moi en cas d'urgence ? Et si, et si ... À quoi bon, tout cela n'était qu'une excuse pour ne pas fouler la neige froide et scintillante de mes pattes. La mauvaise saison était en train de partir peu à peu, certes, Il y aurait toujours un endroit où la neige resterait à jamais, aussi bien que dans mes vieux souvenirs. Des souvenirs auxquels je ne souhaitait jamais penser, ça j'en étais certaine, mais que le contact de cette matière blanche ravivaient sans cesse. Et le pire c'était que j'en faisais toujours des cauchemars. Je mis une patte devant la première, prudemment. Le simple fait que mes pattes s'enfoncent dans la neige me faisait frissonner de plus belle. Reniflant autour de moi, je sentis que la patrouille était déjà partie. Crotte de lapin, ils m'avaient distancés ! Je galopais vers eux en essayant de ne pas penser à mes membres foulant les feuilles mortes recouvertes de givre. [...] On alla vers l'endroit qu'on nous avait demandé de surveiller pour remarquer la frontière sans trouver aucune trace de viol de territoire. Les clans ennemis semblaient corrects, en ce moment, À mon avis les quatre clans se remettaient bien de la mauvaise saison et s’apprêtaient à passer une agréable saison des feuilles vertes, tout comme nous. Il n'y avait pas eu beaucoup de malades au camp, mis à part quelques enrhumés vites guéris et Minuit Sans Étoile, la seule guerrière atteinte du mal blanc. Elle par contre semblait mal se remettre et seul le clan des Étoiles pouvait prendre la décision de nous la prendre ou non. D'ailleurs je l'avais déjà supplié plusieurs fois de lui donner une deuxième chance, mais ça n'avait pas arrangé les choses. La guerrière semblait s'éteindre peu à peu, luttant contre l'accueil de ses ancêtres. Et je sais bien qu'à sa place, j'aurais fait la même chose. Je me serais battu jusqu'au bout, même si la souffrance me dévorerait. Parce que le clan avait besoin de chacun de ses valeureux guerrier, c'était la seule chose à faire quand on sentait la fin. Mais je n'étais pas la seule à penser que la guerrière expérimentée ne tiendrait pas éternellement. Et, en rentrant au camp, en voyant la Renarde couchée au milieu de la clairière, les yeux fermés, je crus que les étoiles avaient approuvé mes pensées, aussitôt me fût-elles venues.

♥-♫-♪-S-I-G-N-A-T-U-R-E-♪-♫-♥

« La noirceur que tu peux apercevoir dans ton cœur est encore effaçable »
Merci Auty ton cœur à toi est un vrai recueil de poèmes ! <3

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://lgdcnewprophetie.lebonforum.com/
Etoile de l'Aube
Fondatrice dégénérée et Chef du Clan du Chat
avatar

Messages : 1211
Date d'inscription : 10/08/2012
Age : 18
Localisation : Dans mon antre

Feuille de personnage
Âge (en lunes):: 23 lunes
Mentor/Apprenti:: Pas encore
Avertissements:
0/5  (0/5)

MessageSujet: Re: La nuit s'abat sur mon être et y restera éternellement ... |Libre aux renards.   Lun 17 Mar 2014 - 18:59

[Up ? ]

♥-♫-♪-S-I-G-N-A-T-U-R-E-♪-♫-♥

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
"Ne désespère pas de ce qu'il va t'arriver. Ne baisse pas les bras. Fonce droit devant et accepte les choses comme elles vont venir. I love him, and you, you love who ? L'Aube se lève dehors mais pas dans mon coeur, tout est toujours aussi sombre"

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Merci Trèfle!!  Merci Ruby pour le nom ^^
Spoiler:
 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Désolée pour tous ceux que je n'ai pas pu mettre dans ma signa' ...  
Revenir en haut Aller en bas
http://strangeacademyrpg.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La nuit s'abat sur mon être et y restera éternellement ... |Libre aux renards.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La nuit s'abat sur mon être et y restera éternellement ... |Libre aux renards.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La nuit du renouveau.
» Dans la nuit noire (Pollo)
» Une nuit d'ivresse humaine
» [Bande] Gobelins de la nuit
» La nuit, même si on est nyctalope, peut être dangereuse... [PV Gïlh'Or]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Esprits de la Nature :: Clan du Renard :: Camp du Renard :: Antre du Guérisseur-
Sauter vers: